Profession Webdesigner

Mon job en blog

Mon domaine chez Gandi, mon hébergement chez OVH.

| 22 commentaires

Hier, j’ai travaillé pour un client dont le site est enregistré chez Gandi. Nous avons décidé d’héberger le site chez OVH, mais de garder la gestion du domaine chez Gandi.

La démarche est toute simple, mais il ne faut pas se tromper. Comme je ne le fais pas tous les jours, je suis obligé à chaque fois de faire une recherche sur Google, je perds du temps… Alors cette fois-ci j’ai décidé de me faire un mémo et de vous en faire profiter.

Situation de départ : un domaine enregistré chez Gandi.

Si vous ne connaissez pas le tableau de bord de Gandi, le voici, avec notre nom de domaine dedans. Pour l’exemple j’ai pris reillier.com, un domaine que j’ai enregistré chez Gandi depuis longtemps et dont je ne me sers pas  :

Accueil de mon compte Gandi

Accueil de mon compte Gandi

Première étape : Ajouter le domaine chez OVH

La première chose à faire, c’est d’aller chez OVH, ajouter votre domaine à la liste de vos domaines sur OVH, puis commander un hébergement…

Voici la page d’accueil de mon espace OVH. J’y ai déjà quelques sites; si ça n’est pas votre cas, vous aurez un bel espace vierge et tout neuf.

Une fois connecté, la première chose à faire est d’ajouter votre domaine à ce tableau de bord.

 

Accueil de mon compte OVH

Accueil de mon compte OVH

Pour ce faire, cliquez sur « mes produits » dans le menu « administration », puis sur « nouveau domaine« .

Une fois à destination, entrez le nom du domaine que vous souhaitez ajouter dans le formulaire qui ressemblera à celui-ci. Il n’y a qu’une case, c’est facile…:

Ajouter un nouveau domaine

Ajouter un nouveau domaine

Seconde étape : l’hébergement

Depuis l’écran précédent, validez, et vous arrivez sur ce formulaire :

Aujourd'hui on choisit l'option 2

Aujourd’hui on choisit l’option 2

Ici, vous avez plusieurs options.

Transférer ce domaine chez Ovh

Choisissez cette option si vous voulez quitter Gandi. Une procédure de transfert sera alors lancée, au bout de laquelle la gestion de votre domaine se fera chez OVH. Il faudra prouver votre identité, répondre à des mails… Ca n’est pas très long ni très compliqué, mais ça n’est pas l’objet de cet article.  Vous trouverez toutes les infos sur les guides OVH à cette adresse : http://guides.ovh.net/DomaineTransfert

Ajouter un hébergement mutualisé chez Ovh

Voilà l’option que nous allons choisir : créer un nouvel hébergement pour y placer notre site. 

Faut-il préférer cette option à la précédente ? Ca dépend des cas. La plupart du temps je regroupe tout chez OVH (et d’ailleurs j’enregistre dès le départ mes domaines chez OVH, ce qui m’évite d’effectuer la procédure décrite dans cet article). Et lorsque j’héberge un site ailleurs, chez 1&1 par exemple, je fais la même chose. Ca me paraît plus simple, lorsque je travaille sur un site, d’avoir tout au même endroit.

Mais pour les gens qui ont des dizaines de sites, ou lorsque je travaille chez un client, tout enregistrer chez le même registrar et héberger où on veut peut s’avérer plus simple… Question d’organisation, question de coût également, car lorsqu’on achète plusieurs dizaines ou centaines de domaines, le budget commence à devenir important.

Activer les redirections web et email (gratuit)

Ca, c’est l’inverse de notre cas : si vous avez un site hébergé ailleurs et que vous souhaitez utiliser un domaine acheté enregistré chez OVH (par exemple sur un hébergement gratuit dont l’adresse est du genre http://nomdevotresite.nomdevotrehebergeur.com).

Ajouter aux DNS (configuration avancée)

Là c’est encore autre chose. Si vous avez lu cet article jusqu’ici, ça n’est pas pour cette option. Le jour où vous en aurez besoin, vous le saurez. En attendant, oubliez-la.

Donc, vous cliquez sur « ajouter un hébergement mutualisé chez OVH »… Et là vous entrez dans la procédure de création d’un hébergement : choix de la formule, paiement, activation…

Au bout de quelques minutes vous reçevrez un mail vous indiquant que votre nouvel espace est créé.

Troisième étape : Trouver ses DNS OVH

C’est très simple. Il n’y a presque rien à faire : trouver les DNS chez OVH et les signaler à Gandi.

Rendez-vous dans votre manager OVH, cliquez sur le nom du domaine, puis sur « Domaine et DNS » dans le menu, puis sur « Zone DNS » au milieu de l’écran (perdu ? Agrandissez l’image ci-dessous).

Le bouton « Zone DNS » se trouve là…

 

 

Vous arrivez sur un écran comme celui-ci, sur lequel vous pouvez consulter l’ensemble de votre configuration DNS. Les lignes qui nous intéressent sont encadrées en rouge. Ce sont les lignes de type « MX » (correction : « NS ») :

Mes DNS OVH

Mes DNS OVH

Dans mon cas, les deux DNS à noter sont ns19.ovh.net et dns19.ovh.net. Mais dans votre cas, les valeurs seront probablement différentes. Vous devez évidemment utiliser les valeurs que vous trouvez dans votre espace…

Dernière étape : on retourne chez Gandi

Maintenant qu’on a nos DNS, il faut aller les indiquer à Gandi… Depuis le tableau de bord, cochez le nom de votre domaine, puis allez dans le menu déroulant, sélectionner l’option « Changer/modifier les DNS »

Modifier DNS chez Gandi

Cliquez là

Vous arrivez sur un formulaire, où vous n’avez plus qu’à recopier les deux DNS trouvés chez OVH :

Indiquez à Gandi vos DNS OVH

Indiquez à Gandi vos DNS OVH

 

Validez, et le tour est joué !

Surtout, ne faites rien d’autre. Attendez quelques heures et votre nom de domaine pointera vers votre hébergement OVH.

La principale erreur (que j’ai faite quand j’étais débutant et que je n’y comprenais rien), c’est de modifier la configuration DNS chez OVH.  Les DNS sont des petites bêtes délicates, il ne faut surtout pas commencer à s’aventurer dans les configurations avancées sans savoir ce qu’on fait; c’est le meilleur moyen de rendre votre site indisponible pour une durée indéterminée (le temps que vous compreniez comment réparer…).

Bref, s’il y a une seule chose à retenir de cet article, c’est que pour héberger chez OVH (ou chez n’importe quel hébergeur, d’ailleurs) un domaine enregistré chez Gandi (ou n’importe quel registrar); il ne faut modifier les DNS que chez le registrar, et ne pas toucher à ceux de l’hébergeur.

Voilà voilà. J’espère que ça aidera quelqu’un. En tout cas, moi, la prochaine fois que j’aurai à faire ça, terminé la recherche Google.

22 Commentaires

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.